RT 2012 et Bbio

Vous avez un projet de construction de maison individuelle ?
Vous avez un terrain, vous avez imaginé son plan, et vous avez plein d’idées déco !
Mais n’oubliez pas qu’il doit se conformer, depuis sa conception jusqu’à son achèvement,
A la réglementation thermique en vigueur, la RT 2012 . Elle va vous permettre de vous doter d’un logement encore plus économe, sobre en énergie et confortable. La RT 2012 a des conséquences pour votre projet. C’est une réglementation plus exigeante que celles qui l’ont précédée. Vous allez devoir notamment joindre une attestation thermique préalable à votre permis de construire, intégrer obligatoirement une énergie renouvelable dans votre projet de construction, faire réaliser un test d’étanchéité à l’air en fin de chantier…
Le non-respect des exigences réglementaires peut avoir des conséquences très dommageables pouvant aller jusqu’à l’annulation du permis de construire.

La RT 2012 est une réglementation destinée à rendre tous les bâtiments neufs très performants sur le plan énergétique. Son application suppose :
- Une approche globale systématique de la construction dans laquelle la collaboration entre corps de métiers est indispensable,
- Une obligation de résultats en termes de consommations conventionnelles d’énergie.
Il est alors nécessaire de vérifier la prise en compte de la réglementation dès la conception du bâtiment, lors de sa réalisation, puis en fin de chantier.

La RT 2012 a pour objectif :

- De limiter les consommations d’énergie en construisant des bâtiments avec de faibles besoins énergétiques, bien orientés et bien isolés, équipés de systèmes énergétiques performants, d’impulser l’évolution des technologies pour le bâti et les équipements,
- De diminuer les charges des occupants. Le respect de la RT 2012 implique des exigences de résultats en termes de performance globale du bâtiment (et pas seulement de performance des matériaux et des équipements, pris isolément).

Pour vous, une maison performante …
Vous maîtrisez vos consommations…
La basse consommation, des économies à l’usage !

Construite selon les principes de la RT 2012, votre maison va consommer peu d’énergie, ce qui vous permettra de réduire vos dépenses sur la durée, surtout si vous vous attachez à appliquer des gestes économes quand vous allez l’habiter (chasse au gaspillage d’énergie, équipement en appareils électriques performants…). Vous disposez aussi d’un patrimoine qui peut être bien valorisé en cas de revente.

Les énergies renouvelables , un geste pour la planète

Quand vous utilisez des énergies renouvelables pour vous chauffer ou chauffer votre eau sanitaire, vous évitez la consommation d’énergies fossiles dont la combustion libère des gaz à effet de serre et des polluants.

L’obligation introduite par la RT 2012 de recourir à une source d’énergie renouvelable vous rend moins dépendant des ressources énergétiques épuisables et limite votre impact sur l’environnement.

Vous bénéficiez d’une construction de qualité

En imposant un soin particulier à la réalisation de l’isolation de votre maison, à son étanchéité à l’air (autrement dit, au contrôle de sa perméabilité à l’air) et globalement à son efficacité énergétique, la RT 2012 conduit à la réalisation d’un bâti de qualité, dans lequel les risques de désordres (par exemple, moisissures dues à la présence de ponts thermiques) sont minimisés. La prise en compte du confort d’été vous permet de bénéficier d’un logement agréable aussi quand il fait chaud. Votre maison dispose enfin d’atouts essentiels pour bénéficier d’un air intérieur de bonne qualité.

Les qualités de votre logement sont vérifiées

Lors de la conception, une étude thermique vous aide à orienter vos choix architecturaux et techniques. À la fin des travaux, un test d’étanchéité à l’air vous permet de contrôler la qualité du résultat et l’attestation finale vous garantit la qualité énergétique de votre logement

Des exigences pour y parvenir

La RT 2012 se fonde avant tout sur des exigences de résultat pour la performance énergétique du bâtiment (respect des indicateurs clés) et sur quelques exigences de moyens (perméabilité à l’air attestée, traitement des ponts thermiques, recours aux énergies renouvelables, surface minimale de baies vitrées…).
L’important est avant tout de construire un bâtiment effectivement performant, les concepteurs disposant d’une grande liberté de choix dans les moyens mis en oeuvre pour y parvenir.

Des indicateurs clés

La réglementation impose une consommation d’énergie primaire conventionnelle limitée à 50 kWhep / m2.an (valeur modulée en fonction de la surface du bâtiment, de sa localisation géographique, de son altitude…). Elle est fondée sur 3 indicateurs qui expriment 3 exigences :
- L’indice Bbio qui caractérise l’impact de la conception bioclimatique sur l’efficacité énergétique du bâti . Il doit être inférieur à une valeur maximale Bbiomax, fonction de la typologie du bâtiment, de sa localisation géographique et de son altitude ; l’indice Cep qui caractérise la consommation d’énergie primaire du bâtiment. Il doit être inférieur à une valeur maximale Cepmax qui est elle aussi modulée ;
- L’indice Tic (température intérieure conventionnelle) qui caractérise l’exigence relative au confort d’été. Il doit être inférieur à une valeur de référence Ticref.

La mesure des performances

Des études et des mesures sont indispensables pour s’assurer du respect de la réglementation :
- L’étude thermique préalable, à actualiser en fin de chantier, le test d’étanchéité à l’air obligatoire.
- La RT 2012 impose également que votre maison soit équipée d’un dispositif de suivi qui vous permettra de connaître, au moins tous les mois, votre consommation énergétique réelle (mesurée ou estimée) par usage: chauffage, refroidissement, production d’eau chaude sanitaire, prises électriques.

Des choix constructifs
Des équipements et des matériaux performants

Pour atteindre les objectifs de résultats fixés par la réglementation, il faut combiner des éléments performants, tant pour les matériaux que pour les procédés de construction et les équipements.
Mais la réglementation n’impose pas de performances minimales à respecter par types d’équipements ou de matériaux.

L’utilisation d’énergies renouvelables

La RT 2012 vous impose d’utiliser au moins une source d’énergie renouvelable ou une solution alternative pour couvrir une part des besoins d’énergie de la maison
Vous avez notamment le choix entre :
- La production d’eau chaude sanitaire grâce à des capteurs solaires thermiques ou un chauffe-eau thermodynamique ; le chauffage de votre maison et éventuellement de l’eau sanitaire grâce à une chaudière à bois, un poêle à bois, certaines pompes à chaleur, une chaudière à micro-cogénération ;
- Le raccordement à un réseau de chaleur alimenté à plus de 50 % par des énergies renouvelables ;
- La production d’électricité grâce à des panneaux photovoltaïques.

L’importance d’une ventilation efficace

Une ventilation efficace contrôle le renouvellement de l’air dans la maison pour éliminer l’humidité en excès, source d’inconfort et de dégradation du bâti, en particulier dans la salle de bains et la cuisine. Cette ventilation doit aussi être performante d’un point de vue énergétique.

La maison à l’usage

Maintenez les hautes performances de votre maison une fois que vous l’habitez :
- Utilisez les équipements de façon adéquate.
- Optimisez vos consommations d’énergie grâce au dispositif de suivi. Cela vous permettra de repérer d’éventuelles surconsommations et de cibler vos efforts pour réduire votre facture ; Assurez la maintenance et l’entretien du bâti et des équipements. En particulier, les équipements de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire, de ventilation nécessitent des contrôles réguliers par un professionnel. Assurez vous-même certaines tâches (nettoyage des bouches d’aération, des radiateurs…) ; au quotidien, pensez aux éco-gestes pour réduire votre facture d’énergie et profiter pleinement des performances de votre maison.

EN ROUTE VERS LA RT2020 …
Les batiments à energie positive

Le principal objectif de la Réglementation thermique 2020 est de ramener la performance énergétique de tous les bâtiments construits après 2020 à un niveau passif. Ils devront produire autant d’énergie qu’ils n’en consomment. Ces bâtiments sont dits à énergie passive ou positive.
Les normes sont les suivantes :
- Consommation de chauffage n’excédant pas 12kWhep/m2 et par an, grace à une isolation performante, une ventilation efficace et une conception bioclimatique satisfaisante
- Consommation totale d’énergie primaire (c’est-à-dire le chauffage, l’eau chaude sanitaire, l’éclairage et les appareils électriques) inférieur à 100 kWh par m2 et par an.
- Production d’énergie renouvelable couvrant les besoins énergétiques de la maison (bilan passif) ou les surpassant (bilan positif).

Cette norme va plus loin puisqu’elle ajoute la production d’énergie et l’empreinte environnementale du foyer à ses exigences. Le cycle de vies des matériaux, les conditions de fabrication des équipements sont également pris en compte dans un souci de protection de l’environnement.

SATISFACTION DE NOS CLIENTS
Satisfaction communication
89.68%
Recommandation client
96.13%
Satisfaction construction
90.32%
Satisfaction client
85.81%

Enquête réalisée auprès de 31 clients

BESOIN D'UN DEVIS ?

Contactez-nous !